Une assurance pour aujourd’hui et demain

Être poursuivi par le risque de perdre un emploi ; plus grave encore, connaître les vicissitudes du chômage ; expédier des dizaines de C.V. suivis d’un refus, quand ce n’est pas d’un silence décourageant, voilà le lot de tant de nos concitoyens. Les efforts louables des organismes sociaux tels restos du cœur, repas et hébergement de nuit, médecins offrant de leur temps pour soigner gratuitement, et tant d’autres moyens d’assistance plus ou moins connus ne peuvent totalement entraver ou vaincre des tourments justifiés.

Dans cette situation, une des paroles de Jésus est susceptible de provoquer la surprise, et chez certaines personnes, une révolte momentanée si elles ne lisent qu’une partie de ses propos. « Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez ou ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets. Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin. Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Luc 12/29-31).

Le temps est venu de réaliser une expérience avec le Seigneur et de voir se concrétiser ce qui semble impossible. Sans vouloir offenser qui que ce soit, comptez-vous parmi ceux qui ne se sont pas souciés de lui lorsque tout allait bien ? Je vous invite à changer d’attitude dans l’épreuve présente.

Nous retrouvons ces problèmes à travers tous les âges passés. Pourtant, la Bible commente bien des délivrances, plus surprenantes les unes que les autres, vécues par des gens communs, preuve que Dieu ne fait acception de personne. Au temps du prophète Elie, en pleine période de famine ravageant cruellement le pays, nous voyons une femme veuve ramasser du bois pour faire cuire sa dernière poignée de farine avec le peu d’huile qui lui reste. Au prophète qui lui demande un morceau de pain, elle répond : « Je rentrerai et je préparerai cela pour moi et pour mon fils ; nous mangerons après quoi nous mourrons. Elie lui dit : Ne crains point, rentre, fais comme tu as dit. Seulement, prépare-moi d’abord avec cela un petit gâteau, et tu me l’apporteras ; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils. Car ainsi parle l’Eternel : La farine qui est dans le pot ne manquera point et l’huile qui est dans la cruche ne diminuera point… » I Rois 17/12-15). Et il en fut ainsi.

En tant que chrétiens, nous croyons à cette histoire pour plusieurs raisons :

  • « Dieu est pour nous le Dieu des délivrances » (Ps. 68/21).
  • « Jésus-Christ est le même, et hier, et aujourd’hui, et éternellement » (Héb. 13/8).
  • Ce que sa bouche à dit, sa main l’accomplit.
  • « J’ai été jeune, j’ai vieilli ; et je n’ai point vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain » (Ps. 37/25).

Seigneur, « donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » (Mat. 6/11).

Laurent Van de Putte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *